PageRank Actuel Santé, soins, Maladie du cheval - Riderpassion, la passion du cavalier

La maladie naviculaire - Soins et Maladies du cheval - Riderpassion, la passion du cavalier
LA MALADIE NAVICULAIRE



Dans le pied du cheval, entre la deuxième et la troisième phalange, s'intercale un petit os plat: l'os naviculaire.


Présentation

Dans le pied du cheval, entre la deuxième et la troisième phalange, s'intercale un petit os plat: l'os naviculaire. Cet os est très sollicité lorsque le cheval travaille intensément, en particulier lors des sauts. L'infection de l'os naviculaire touche généralement les antérieurs et provoque une boiterie intermittente et chronique. Elle atteint souvent les chevaux âgés ayant beaucoup travaillé. Certains chevaux «droit jointés» sont prédisposés à cette maladie. Il n'existe pas de traitement mais pour les chevaux qui ne sont pas complètement infirmes, une ferrure spéciale qui supprime la pression peut les soulager et leur permettre de continuer de travailler raisonnablement.



Traitement

Le traitement de la maladie naviculaire nécessite une ferrure qui soulage la région postérieure du pied. Le principe de ce fer ovale est d'augmenter la surface portante en arrière des talons et de la fourchette pour diminuer les pressions qui s'exercent en talons. La pince sera relevée afin de faciliter le basculement du pied en fin d'appui tout en minimisant la compression de l'os naviculaire par le fléchisseur profond du doigt.

 


L'obstacle

Le cheval d'obstacle, qui réceptionne plusieurs tonnes sur un seul sabot voit naturellement son tendon et son sésamoïde surmenés. Le cheval mal ou insuffisamment paré risque aussi de souffrir de la même pathologie tôt ou tard, l'équilibre du pied est de ce fait compromise et la porte ouverte à l'usure prématurée et anarchique du petit sésamoïde.

Le tendon fléchisseur se trouve sur la face postérieure du pied. il est mis sous pression en même temps que l'os naviculaire, sur lequel il coulisse. Il supporte donc le choc des pressions du poids du corps.

 

L'os naviculaire

 

Ce petit os revêt une importance particulière dans la mesure ou il est souvent la cause de boiteries du à la fameuse "maladie naviculaire". Cet osselet est en contact, à l'avant, avec l’articulation des
2 éme et 3éme phalanges, et à l'arrière, avec le tendon fléchisseur profond. Il est lié par un ligament à la troisième phalange et par deux autres à la deuxième phalange. Sa petite taille et cette situation anatomique très particulière le rendent très vulnérable, surtout aux vibrations et aux sources de compression. Dans la phase d'extension de la troisième phalange, comme lors de la réception d'un saut, dés le choc du sabot sur le sol, le tendon fléchisseur étant relâché le système naviculaire vibre comme une masselotte suspendue entre trois élastiques jusqu'à ce que le tendon fléchisseur reprenne une forte tension qui plaque le naviculaire contre l'articulation des 2éme et 3émé phalanges. La maladie naviculaire est favorisée chez les chevaux droit jointés (droits sur leurs paturons) et chez ceux que l'on a trop parés en talon.



Taille du texte: Couleur:
:angel: :banana: :biggrin: :burnt: :bye: :confused: :cool: :cry: :devil: :eek: :exclaim: :idea: :insane: :lol: :love: :lover: :mad: :mrgreen: :neutral: :no: :question: :redface: :rolleyes: :sad: :sleeper: :surprised: :trampoline: :wink:
Votre pseudo: Votre mail: Appréciation:
Saisissez le mot de sécurité suivant otIDgoy
Votre message:

Jordane<3 , le 23/11/2014 à 20h01 10/10
Bonsoir , on peut quand meme faire de l'hetologie et du cirque avec un cheval naviculaire ?
juju, le 25/01/2014 à 23h48 10/10
bonjour, je voudrai macheter un cheval mais ce poulain est atteint de (pas d articulation entre la 2 ime et la 3 ime phalange) es une bonne idée et que peut on faire avec ?
Cam.Marley, le 17/03/2013 à 00h22 10/10
C'est horrible lorsque l'on apprend que son cheval est naviculaire . On ne peut que le soulager et non le guérir :(
Mathilde, le 15/10/2012 à 19h04 10/10
Bonsoir,
Je suis à la recherche d'un cheval et j'en ai trouver un, qui tourne en 1m20 et qui a maintenant 10 ans. Il a déja fait une entorse et à une ferrure spéciale, mon maréchal ferrant dit qu'il y a des risques de naviculaire, est-ce vraiment le cas ? Et le véto dit qu'avec cette ferrure le mal se réduira petit à petit et que le cheval pourra refaire ce qu'il faisait avant.
Merci d'avance
sandra, le 22/08/2012 à 00h47 10/10
Bonjour ! J'ai un poulain d'un an, et je viens d'apprendre que son demi- frère ( même mère et père différent) est Naviculaire.Y a t'il des chances que mon poulain le soi aussi ?Est-ce que c'est iréditaire? La mère ne l'était pas par contre.
Merci !
apsara, le 03/08/2012 à 10h22 10/10
Bonjour,
J'ai une jument de bientôt 19 ans et à 5 ans, 6 mois après son acquisition... le diagnostic est tombé: naviculaire qui entraînait chez elle des comportements difficiles du à la douleur qu'elle pouvait ressentir! Le vétérinaire nous a conseillé de la mettre au vert, au près pendant un an, d’arrêter la suralimentation en grain et recevait plusieurs litres par jours ( elle était destinée au concours). Radio 2 ans après : 0 progression de la maladie et plus de douleur.Elle n'a jamais eu de ferrure spécifique du fait de la faible avancé de cette maladie. Et aujourd'hui elle est en pleine santé, je n'ai pas poussé jusqu'à la faire sauter tt le temps mais j'ai pu faire du dressage, un peu de saut et de longues promenade sans souffrance pour elle !!!
pascale13, le 05/05/2012 à 18h59 10/10
J'ai mon cheval qui est naviculaire le veto ma dit de le mettre a la retraite mais est ce que je vais pouvoir le remonté ?
mulote, le 24/06/2011 à 21h58 10/10
Bonjour, je vient d'apprendre que ma jument de 6 ans à un problème naviculaire, je suis effondré je c'est plus quoi faire, j'allai commencer ma saison de concours CSO.
Je comprend pas je l'ai débourré à 3 ans j'ai tj bien fait les chose je ne les jamais fais sauté plus de d'une fois par semaine.
Le véto me propose dans un premier temps une ferrure et voir l'évolution.
Je voulais savoir si j'avais l'espoir de pouvoir faire ma saison de concours et pouvoir continuer les concours dans les 10 année a venir ?
Sandra, le 13/03/2011 à 23h13 10/10
Bonjour. Ma pouliche AA de 3ans a été retrouvée ce matin, avec une très forte boiterie sur l'antérieur droit. On m'a dit que celà devais surement être naviculaire. Mais la jument n'a pas beaucoup travaillée (elle vient de finir d'être débourrée et ça fait seulement 1semaine que je l'ai a l'essai avant l'achat). Résultat je me retrouve avec une pouliche boitante (c'est genant pour faire du CCE en hautes catégories), 25oo€ de perdu car le vendeur refuse de reprendre sa jument (les 8 jours d'essai sont dépacés depuis 2jours), 5oo€ de perdu pour le transport du cheval, et les frais vétos qui sont biensur a ma charge :@ Voilà j'aimerais plus de renseignements sur la maladie naviculaire. Je précise aussi que durant la période d'essai, ma pouliche n'a pas uriner une seule fois, on m'a dit qu'elle vait surement les reins bloqués. Mona Lysa ne peut plus se déplacer. Voilà merci de votre aide
gwen, le 07/03/2011 à 12h42 10/10
Bonjour,

Je m'occupe d'un trotteur français de 6ans qui fait du club mais n'est pas beaucoup sollicité car cheval caractériel.
Je suis donc sa cavalière principale. Depuis 3 semaines, il ne supporte plus de me donner son antérieur droit pour le curage. Le maréchal ferrant est donc passé et a conclu, vu que le paturon de l'antérieur gauche était brûlant aprés le travail, à un abcès possible sauf que ce prétendu abcès n'est toujours pas sorti. Le cheval est à l'arrêt depuis 1 semaine. Plus aucune chaleur n'a été détectée au niveau du paturon mais il ne va pas mieux même après parage et referrage. C'est également un cheval qui trébuche très souvent que ce soit en balade ou en carrière. Serait_il donc possible que ce cheval soit en fait naviculaire?
Emma, le 02/03/2011 à 08h44 10/10
Bonjour, je m'occupe d'un cheval qui le maréchal ferrant pense qu'il est naviculaire à l'antérieur gauche, car pd la ferrure, ne supporte pas que l'antérieur droit soit maintenue longtemps, logique puisqu'il est appuyé sur le côté gauche donc le côté ou il aurait mal... mais ce cheval à le tique de l'ourse donc bascule sur chaque antérieur, va sauter avec plaisir, d'ailleurs il adore ça, adore faire le foulgoumie en balade, enfin rien ne l'arrête, un papy pas comme les autres et bien surs ses allures ne change pas et il ne boîte pas non plus... et pour en revenir à la ferrure, parfois il ne bouge pas et se laisse faire pour l'antérieur droit, car pour les trois autres pieds il ni à aucun souci, donc c'est jamais régulié, plutôt bizarre même... Quand pensez-vous???
Célia, le 11/02/2011 à 19h19 10/10
La maladie naviculaire est - elle héréditaire ou génétique ?
riderpassion, le 20/08/2009 à 17h22 10/10
Bonjour sophie,

je ne connais pas vraiment les chevaux "pieds-nus". Il est vrai que j'ai connu ce problème de naviculaire sur des chevaux ferrés mais je penses que les fers ne sont pas toujours en relation direct.
Le fait que le cheval soit plus ou moins correctement ferré suivant sa morphologie peut impacter sur ce genre de maladie.
Mais je ne penses pas qu'il soit pour autant vrai qu'un cheval "pieds-nus" avec une morphologie difficile à force de travail dans de mauvaises condition ne finisse pas naviculaire pour autant.

Je ne peux répondre sur les cas extrêmes.
sophie, le 31/07/2009 à 18h41 10/10
Généralement un cheval qui a un problème au niveau de l'os naviculaire sont surtout les chevaux qui sont ferrés non ? Or après un grand nombre de recherche approfondie et sérieuse sur le ferrage, c'est la plupart du temps la cause chez les chevaux qui deviennent naviculaires ou fourbus.
Pour en venirau faite, alors que le cheval était ferré, le fait de lui mettre des fers spéciaux c'est bien mais si au bout d'un moment il ne le supporte plus ? On ne peut pas le déferrer et le laisse pieds-nus ? Quelle est la dernière option dans ces cas extrêmes ?